Newer posts are loading.
You are at the newest post.
Click here to check if anything new just came in.
copywriter
01:04

Et si la créativité donnait du sens à la vie ?

Jean Cottraux, né en 1942,  est psychiatre, enseignant à Lyon, membre fondateur de l’Académie de thérapie cognitive de Philadelphie et directeur de scientifique de l’Institut francophone de formation et recherche en thérapie comportementale et cognitive. Il a publié de nombreux ouvrages rendant particulièrement accessibles sa discipline , notamment “La force avec soi”, “La répétition des scénarios de vie”, et “Les ennemis intérieurs”. Il est un spécialiste reconnu du traitement des troubles de l’anxiété, et s’est fait remarquer par des positions très critiques sur la pratique de la psychanalyse. Dans son dernier livre, le neuropsychiatre part du postulat que “chacun a une part de créativité”, et peut être créatif, à un moment de sa vie, ou tout au long de sa vie dans des domaines qu’on ne penserait pas forcément comme créatif : que l’on soit cuisinier ou mère de famille, artiste ou créateur de lien social.

arton17484

Dans ” A chacun sa créativité”, Jean Cottraux propose, à travers de nombreux exemples de créateurs célèbres,  une analyse des personnalités créatives, des styles de pensée et traits psychologiques qui favorisent la créativité (paranoïa, optimisme, narcissisme rebelle, narcissisme conformiste…) et essaie d’isoler un schéma cognitif de la créativité : “le créateur est simplement quelqu’un qui est sorti du rang et a bousculé les spectateurs trop complaisants de la comédie humaine en leur donnant à voir l’inhabituel.”

Pour Jean Cottraux, la figure du créateur “génial mais fou”, est un mythe du même acabit que celui du savant fou : les données de la psychologie clinique montrent que la créativité a essentiellement un lien avec les troubles affectifs, plus qu’avec les troubles du comportement : pas de Balzac sans amour contrarié, pas de Chopin sans exil ! Et que les facteurs biologiques sont des conditions nécessaires, mais insuffisantes pour expliquer la créativité. D’autres facteurs, comme la recherche de postérité peuvent aussi être déterminants, à l’exemple du général Choderlos de Laclos, qui, en 1779, fut vexé de recevoir l’offre de fortifier l’ile de Ré au lieu de partir libérer l’Amérique, et qui décida de “faire un ouvrage qui sortît de la route ordinaire… et qui retentît encore sur la terre quand il y aurait passé”. Ainsi sont nées “Les Liaisons Dangereuses”, son unique roman, qui le fit effectivement passer à la postérité…

Développer sa créativité, selon l’auteur, c’est une façon de se sentir bien, de sortir du quotidien, de guérir de l’ennui, faisant disparaitre la préoccupation de soi et de la durée. Jean Cottraux veut nous démontrer que l’ouverture d’esprit, le travail et la persévérance, comptent plus en la matière que le talent et le don. La créativité donne du sens à la vie des individus mais aussi des sociétés. La créativité, définie ici comme la capacité à produire une innovation qui a du sens, opposée à une production triviale ou bizarre, existe dès lors qu’elle fait avancer la culture. La démarche créative peut produire des oeuvres intemporelles, mais elle peut produire, tout simplement, une vie réussie.

<!-- You can start editing here. --> <!-- If comments are open, but there are no comments. -->

Don't be the product, buy the product!

Schweinderl